Martin Michaud habite Montréal et il est considéré comme l’un des meilleurs écrivains de romans policiers. Il est l’auteur de trois polars et du thriller Sous la surface. Il récidive avec le quatrième tome de Victor Lessar : violence à l'origine.

Voici le résumé de la quatrième page de couverture :

Responsable de la section des crimes majeurs en l’absence de son supérieur, le sergent-détective Victor Lessard se voit confier la mission d’enquêter sur la mort d’un haut gradé du SPVM dont on a retrouvé la tête dans un conteneur à déchets. Formé du jeune Loïc Blouin-Dubois, de l’inimitable Jacinthe Taillon
et de Nadja Fernandez, avec qui Victor partage sa vie, le groupe d’enquête qu’il dirige doit faire vite, car l’assassin a laissé un message qui annonce de nouvelles victimes. Confronté à un tueur particulièrement retors, qui peint de lugubres graffitis sur le lieu de ses meurtres et évoque un curieux personnage surnommé le « père Noël », pressé d’obtenir des résultats rapides par sa hiérarchie sans pour autant recevoir l’appui nécessaire, Victor Lessard s’entête envers et contre tout à résoudre « l’affaire du Graffiteur », dédale inextricable d’une noirceur absolue qui ravivera les meurtrissures de son âme, ébranlera ses convictions les plus profondes et le mènera au bord du gouffre.

Page couverture :

violence-a-l-origine-535295-250-400

 

Ma critique : Martin Michaud est un auteur en pleine possession de ses moyens et un maître du suspens. Violence à l'origine est un polar extrêmement accrocheur et qui a du mordant. Du début de l'histoire jusqu'à son dénouement, l'auteur sait nous captiver et nous tenir en haleine. La trame narrative et l'écriture sont vive et habillement bien détaillées sans que cela fasse trop. L'histoire nous permet de vivre un moment dans la vie d'un sergent-détective et les processus utiliser pour mener son enquête. Sans avoir lu les autres tomes de la série, je n'ai eu aucune difficulté à m'intégrer à l'histoire et aux personnages. Violence à l'origine m'a donné le goût de lire les autres aventures de Victor Lessar.

Merci à Nathalie Dion et aux Éditions Goéllette pour cette copie de presse.

Note :  10/10 plumes

Pour en savoir plus sur l’auteur : www.michaudmartin.com/

Notice bibliographique : Michaud, Martin.- Violence à l'origine-[Saint-Bruno-de-Montarville, Québec] : Les Éditions Goéllette, 2014.- 447 p.- ISBN 978-2-89690-578-2

Mots-clés : Martin Michaud, Violence à l'origine, auteur québécois, littérature québécoise, enquête policière, thriller, suspens